La rénovation d’une maison est un projet de grande envergure qui demande un investissement financier considérable. La réhabilitation peut être entreprise pour un nouveau bien que vous venez d’acquérir ou pour améliorer votre maison actuelle. Dans les deux cas, il faut avoir une idée précise du montant à débourser.

Combien coûte la rénovation d’une maison ?

La rénovation d’une maison englobe trois catégories de travaux. On peut distinguer les gros œuvres, l’aménagement de l’espace et la rénovation énergétique.

Les gros œuvres rassemblent les travaux menés sur la maçonnerie, la toiture, la plomberie, la charpente… On les considère comme tels, car ils touchent directement l’ossature et les fondements de la maison. D’ailleurs, ils sont assez onéreux.

À titre indicatif, une rénovation de toiture peut coûter entre 180 et 260 euros le mètre carré. L’investissement pour la charpente atteint facilement les 20 000 euros selon les matériaux utilisés et la surface considérée. La rénovation de la cuisine tourne autour de 25 euros pour les plus basiques. De son côté, la rénovation de la salle de bain peut aller jusqu’à 5 000 euros.

Le coût final pour la rénovation complète d’une maison est estimé entre 850 à 9 000 euros le mètre carré. Pour une réhabilitation partielle, elle varie de 150 à 300 euros le mètre carré.

Combien coûte la rénovation d’une maison ?

Peut-on faire sa rénovation soi-même ?

Entreprendre la rénovation d’une maison soi-même est un projet de longue haleine. Il faut à la fois maîtriser le côté technique, et l’aspect financier. Pour en venir à bout, il faut être organisé et avoir du temps. La première étape consiste donc à définir tous les travaux à effectuer pour anticiper le planning d’action.

Ce sont les gros œuvres qui doivent être réalisés en premier. Les travaux de décoration clôturent la marche. En effet, avant de passer à l’aspect esthétique, il convient de remettre en condition la maison.

Vous ne pouvez pas entreprendre l’ensemble des travaux, car cela demande de l’expertise et du savoir-faire. Les gros œuvres doivent être réalisés par des professionnels certifiés. Ces derniers réaliseront les travaux suivant les normes exigées par la loi.

Toutefois, vous avez la possibilité d’exécuter les travaux de finition comme la peinture, la décoration, la pose de revêtement…

Peut-on faire sa rénovation soi-même ?

À quoi faut-il impérativement penser ?

En raison des nouvelles lois, il est primordial de rénover la maison pour se conformer aux normes énergétiques. Il suffit de réaliser un bilan énergétique et d’améliorer l’isolation.

Faire le bilan énergétique

Le bilan énergétique fait partie des impératifs à réaliser avant la rénovation d’une maison. Cette étude permet de réduire considérablement les dépenses liées à la consommation d’énergie. En effet, elle oriente les types de travaux à mener pour avoir une efficacité thermique et énergétique optimum.

Un bilan énergétique est un audit permettant de connaître la consommation énergétique d’une habitation. Il permet également de déterminer son émission de gaz à effet de serre. Il est réalisé par un thermicien qui établit un diagnostic de performance énergétique (DPE).

Le thermicien doit être accrédité par le Comité français d’accréditation pour être valide. Le coût d’un bilan énergétique varie en fonction de la taille de l’habitation, entre 80 et 200 euros. Sachez qu’il existe des aides pour supporter les dépenses liées au bilan énergétique.

Le professionnel vous proposera les travaux de rénovation énergétique nécessaires pour gagner en performance. Ces tâches peuvent concerner l’amélioration de l’isolation thermique des murs ou des fenêtres pour limiter la déperdition de chaleur.

Revoir l’isolation

La toiture et les murs d’une maison mal isolée laissent plus de 50 % de la chaleur s’échapper. L’évaluation des pertes d’isolation peut être effectuée par auto-évaluation ou par simulation. Vous pouvez également faire appel à un bureau d’études spécialisé en analyses thermiques et acoustiques. Faire de votre foyer une maison de basse consommation vous sera bénéfique sur le long terme.

Le choix de l’isolant doit être considéré en fonction du déphasage thermique. Il s’agit de la période durant laquelle l’isolant retient l’excès de chaleur à l’extérieur de l’habitation. Un matériau possédant un pic long est un bon isolant.

Une bonne isolation permet de réguler la température intérieure d’une maison et d’éviter les déperditions thermiques.

Le calorifugeage peut être amélioré à l’intérieur ou à l’extérieur de l’habitation. Il est également important d’étudier l’isolation des combles.

Y a-t-il des aides à la rénovation ?

La réhabilitation d’une maison peut bénéficier d’aides de l’État. Il suffit de réaliser une rénovation énergétique en même temps que vos travaux d’aménagement et de décoration. Vous noterez que pour avoir une chance de contracter ces aides, vous devrez impérativement faire appel à un artisan RGE. En effet, ce dernier est reconnu garant de l’environnement.

Il existe trois types d’aides publiques. Ma Prime Renov’ propose un montant autour de 2 500 à 3 000 euros suivant les foyers. Le logement doit être occupé depuis plus de 2 ans.

Le dispositif Habiter Mieux sérénité s’applique à tous les types de travaux. Il est utilisable sur 45 à 60 % du total des dépenses. En dernier lieu, le crédit d’impôt s’adresse aux familles aux revenus intermédiaires et élevés.

Pour les aides privées, on cite les certificats d’économies d’énergie (CEE) et l’Action Logement. À cela s’ajoutent les incitations financières, à savoir l’Éco Prêt à taux zéro et la TVA de 5,5 %.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici