Que ce soit après avoir acquis une vieille maison à rénover ou suite au besoin de rafraîchir son propre habitat, la question de travaux de rénovation se pose. Bien sûr, qui dit travaux dits évidemment coûts associés, un montant que beaucoup de personnes ont du mal à chiffrer correctement.

Quel budget prévoir pour la rénovation d’une maison ?

La rénovation d’une maison se présente souvent comme un casse-tête sans nom. Allant d’un simple rafraîchissement de peinture au remplacement d’une charpente, ces travaux peuvent aussi bien être légers et rapides que lourds et invasifs.

De la même manière, le budget total des travaux ne peut être déterminé sans connaître à minima le type de travaux qui seront entrepris. Pour avoir une estimation précise et rapide de son budget, on demande un devis sur la plateforme Renovationman.com.

Dans une fourchette de prix approximative, la rénovation d’une maison peut se chiffrer d’une somme de départ de 200 € le m2 pour les œuvres les plus minimes et grimper à plus de 1000 € le m2 pour les rénovations importantes.

Quel budget prévoir pour la rénovation d'une maison ?
Source : shutterstock.com

Qu’est-ce qui peut faire varier les coûts des travaux ?

La rénovation d’une maison est un terme général qui englobe une large palette de travaux. Les spécialistes classent les rénovations en trois catégories :

·         Les rénovations basiques ou « rafraîchissements ».

·         Les rénovations moyennes ou partielles.

·         Les rénovations complètes ou gros œuvres.

Les rénovations basiques

La rénovation basique ou rafraîchissement comprend différents travaux de petite envergure comme les peintures, le revêtement du sol et du plafond ainsi que l’ajout de moulures et autres décorations.

Ce type de rénovation se chiffre à partir de 100 € le m2 et peut monter jusqu’à 550 € le m2.

Les rénovations moyennes

La rénovation moyenne comprend des travaux allant d’une mise aux normes de la plomberie à celle du système électrique d’une maison. Ces rénovations concernent aussi la pose de nouvelles portes ou de nouvelles fenêtres dans l’habitation.

Ce type de rénovation coûte entre 600 et 1000 € au m2

Les rénovations complètes

Enfin, la rénovation complète ou les gros œuvres touchent à la structure et aux fondations de la maison. Il est ici question d’un changement de la charpente, de la pose d’une verrière dans un mur porteur, de l’ajout d’une extension de maison ou encore des travaux d’isolation.  

Enfin, la rénovation complète est celle qui est la plus onéreuse. Elle se compte entre 1000 et 2000 € par m2. Les rénovations touchant à la charpenterie sont souvent les plus onéreuses, tout comme l’installation de système de chauffage (pompe à chaleur, chauffage solaire) ou la création d’une nouvelle salle de bain.

Qu'est-ce qui peut faire varier les coûts des travaux ?
Source : shutterstock.com

Y a-t-il des primes à la rénovation ?

Les rénovations, et principalement les rénovations importantes comme celles de structure ou thermiques, bénéficient d’aides s’appliquant à l’ensemble ou une partie des Français et pouvant se cumuler entre eux.

Les différentes aides disponibles sont :

La prime énergie

La prime énergie est une aide ouverte à tous les Français. Elle est fournie dans le cadre du Certificat d’Économie énergétique pour toutes rénovations touchant à l’isolation ou le chauffage d’une habitation.

Cette aide ne peut être reçue que si l’habitation en question a plus de 2 ans d’âge et demande que les artisans employés soient homologués du label RGE. La prime énergie finance jusqu’à 20% des travaux.

MaPrimeRénov’

Aide du secteur public, MaPrimeRénov’ est une prime accessible à tous. Celle-ci finance de 40 à 90% du coût total des rénovations, dépendamment de la situation financière des habitants du lieu.

L’éco-prêt à taux 0

L’éco-prêt à taux Z est une offre de crédit sans frais, octroyable aux maisons de plus de 2 ans dont la rénovation correspond aux rénovations éligibles du prêt.

Les travaux se doivent également d’être réalisés par un artisan RGE.

Les aides de l’ANAH

L’ANAH ou Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat est une structure qui cherche à proposer des aides financières sans le but d’améliorer le parc résidentiel d’aujourd’hui. Cela comprend la prise en charge de 25 à 50% du coût global du devis des travaux, mais uniquement pour les logements de plus de 15 ans et les propriétaires aux revenus faibles.

Le chèque énergie

Ce système d’aide est mis en place pour combattre le manque de rénovation, dû à un coût trop élevé ou un budget trop restreint. Le chèque énergie permet de rénover l’isolation thermique d’une maison uniquement.