Les douches à l’italienne sont devenues les incontournables des salles de bain. Et ce, grâce à leur praticité et leur facilité à décorer. Les Français ne peuvent plus s’en passer. Qu’est-ce qu’une douche italienne ? Combien faut-il compter pour son installation ? Peut-on envisager de l’installer soi-même ? Ce sont des questions qui méritent réflexion avant de se lancer dans son aménagement.

C’est quoi une douche à l’italienne ?

La douche à l’italienne présente un sol au même niveau que la salle de bain. Ce modèle est très apprécié par les foyers à cause de son côté esthétique. La douche est composée principalement d’un receveur pour l’évacuation d’eau et d’une colonne de douche. Selon la disponibilité de l’espace, la douche à l’italienne peut être séparée du reste de la salle de bain. Pour ce faire, le choix se porte entre une paroi en verre, en muret ou en brique de verre.

La douche à l’italienne permet à la pièce d’avoir une luminosité plus conséquente que celle dans une cabine de douche traditionnelle. Elle est facile à installer, mais il importe de faire attention à l’étanchéité. Si les travaux sont mal réalisés, cela peut provoquer des infiltrations d’eau dans les murs.

Pour mettre en place le receveur, vous pouvez prendre en charge l’opération vous-même ou utiliser les kits prêts à l’emploi. Pour la première option, un receveur encastré muni d’un siphon, qui peut être recouvert du même revêtement que la pièce, convient parfaitement. Pour les kits prêts à poser, vous disposez d’un receveur extra-plat qui sera placé au même niveau que le sol.

C’est quoi une douche à l’italienne ?

Quelles sont les dimensions d’une telle douche ?

Concernant les dimensions d’une douche à l’italienne, elle dépend en premier lieu de la surface de votre salle de bain. Néanmoins, il est important de lui réserver un grand espace pour limiter les éclaboussures. Une douche italienne fait au minimum 80 x 120 cm. Pour un confort optimum, n’hésitez pas à opter pour une version de 90 cm de large. De préférence, la douche est placée loin de l’entrée pour limiter les éclaboussures.

Généralement, la douche à l’italienne est mise en place contre un ou plusieurs murs. La configuration dépend du nombre de murs, mais également de celui des parois que vous voulez installer. Pour garder un aspect esthétique, certains choisissent de ne pas rajouter de parois. Mais pour les espaces restreints et pour décupler le confort, une paroi en verre est de mise.

Afin de faire le choix parmi les différentes dimensions, il est important de prendre des mesures de votre pièce. Vous pouvez installer une douche à l’italienne dans une petite salle de bain, mais il faut bien définir l’emplacement. Après avoir défini la place de la future douche, il est préférable de simuler les mouvements. Cette étape est importante pour voir si la taille de la douche vous permet de bouger et de circuler aisément.

La taille du receveur varie en fonction des formes et de la disponibilité en espace. Il importe de souligner que celui-ci peut être encastrable, sur-mesure ou extra-plat. Un receveur rectangle possède une largeur entre 60 et 180 cm et une longueur de 70 à 200 cm.

Quelles sont les dimensions d’une telle douche ?

Quel est le prix d’une douche à l’italienne ?

Le budget de la mise en place d’une douche à l’italienne s’obtient par l’addition des coûts des travaux et de l’achat des matériels. L’installation de ce type de douche varie de 500 à 1 800 euros pour les fournitures. Il faut prévoir de 1 500 à 4 000 euros avec la pose et les raccordements.

Le prix d’un mélangeur varie de 20 à 700 euros. Il existe trois types de mitigeurs, à savoir : le modèle classique, la version mécanique et le thermostatique. Celui de la colonne de douche varie de 30 à 1 400 euros.

L’étanchéité est un travail très important, car il conditionne la durabilité de votre douche. En effet, si cette opération est mal réalisée, vous risquez d’avoir des problèmes graves dans les mois qui suivent. L’humidité et l’infiltration d’eau peuvent attaquer les structures de votre maison.

Pour s’assurer de la qualité de la pose, il faut engager un artisan plombier qui s’occupera des raccordements et de l’étanchéité. Il est nécessaire de compter entre 40 et 70 euros l’heure pour son intervention.

Quel est le prix d’une douche à l’italienne ?

Peut-on poser soi-même une douche à l’italienne ?

La pose d’une douche à l’italienne nécessite un bon niveau de connaissances en bricolage. D’ailleurs en cas de sinistre, les assurances ne prennent en compte que les travaux réalisés par des professionnels. La manière la plus facile pour installer une douche à l’italienne est d’utiliser des kits complets prêts à poser.

Pour la réalisation des travaux d’aménagement salle de bain, les matériels à prévoir sont nombreux. Il faudra un mètre, un pistolet à silicone, une spatule, un marteau, une raclette, une truelle et du ciment.

La première étape consiste à installer le receveur et à mettre en place le système d’évacuation des eaux. Le raccordement du siphon avec le système d’écoulement des eaux est délicat. Il dépend du type de siphon : soit en horizontal ou en vertical.

La fixation du receveur se fait à l’aide d’une colle appliquée à son verso. Une fois le receveur installé dans le bac, assurez-vous qu’il est bien fixé et que l’ensemble est bien horizontal. Après avoir placé le système d’étanchéité, vous pouvez passer au carrelage du sol de la salle de bain à l’aide de mortier. Il vous reste à présent à disposer la colonne de douche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici