Vous avez pour projeter d’acheter une maison et souhaitez la faire construire de manière écoresponsable ? Vous entamez des travaux de rénovation énergétique dans celle que vous occupez déjà ? Quelle que soit votre démarche, si vous voulez construire une maison aux normes énergétiques responsables, il vous faut connaître le label BEPOS (Bâtiment à Énergie Positive). On vous explique tout dans cet article.

Qu’est-ce qu’une maison énergie positive ?

Une maison à énergie positive est une maison qui produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme, grâce aux énergies renouvelables et à certains aménagements particuliers. La maison positive produit elle-même sa propre énergie de façon à répondre aux dépenses primaires des occupants (eau chaude, chauffage, ventilation, etc.), ainsi qu’aux dépenses ménagères (plaque de cuisson, aspirateur, lave-vaisselle, etc.).

Elle doit répondre aux exigences de la norme RT 2012, mais va plus loin encore,  car elle doit couvrir les dépenses énergétiques imposées par la norme. Par exemple, la norme RT 2012 fixe la  consommation énergétique à 50 kWh par m² et par an en énergie primaire, et à 70 kWh par m² et par an en moyenne pour les consommations ménagères. Aussi, la maison à énergie positive doit être en mesure de compenser environ 120 kWh par an par m² et par an, même si cela reste théorique. Pour répondre à ces critères de production énergétique responsable, de nombreux points d’attention doivent être pris en compte.

Plus généralement le label BEPOS (Bâtiment à Energie POSitive) nécessite un environnement confortable et sain pour les occupants. Pour être octroyé, il faut également que le bâtiment n’ait pas nécessité beaucoup d’énergie lors de sa construction. Il doit également disposer d’une bonne localisation géographique permettant de profiter d’un ensoleillement maximum et évitant que les occupants n’aient à dépenser trop d’énergie dans les transports.

Qu'est-ce qu'une maison énergie positive ?
Source : shutterstock.com

Comment faire une maison à énergie positive ?

Pour construire une maison écoresponsable à énergie positive ou transformer votre habitation selon les normes énergétiques responsables, il faudra prêter une grande attention aux ponts thermiques. Rien ne doit être laissé au hasard et toute source de déperdition thermique doit être supprimé. Cela passe par :

  • Une bonne isolation thermique
  • La suppression des ponts thermiques (fenêtre, parois, portes, etc.)
  • Une bonne étanchéité de l’air
  • Le choix des appareils électroménagers (privilégier les appareils avec une bonne performance énergétique)
  • Un choix d’emplacement permettant la mise en place de panneaux photovoltaïques
  • Éventuellement, la mise en place d’un récupérateur d’eau de pluie

Si vous choisissez de construire une maison à énergie positive, il vous faudra déjà trouver un terrain constructible. N’oubliez pas de vous rendre à la mairie pour déterminer la faisabilité du projet et récupérer la carte communale, le Plan Local d’Urbanisme (PLU) et le certificat d’urbanisme. Vous pouvez également vous tourner en parallèle vers un notaire.

Comment faire une maison à énergie positive ?
Source : shutterstock.com

Quels sont les inconvénients d’une maison à énergie positive ?

Si une maison positive possède plus d’avantages que d’inconvénients, il faut toutefois prendre en compte ces derniers pour faire un choix éclairé. Voici une liste des principaux inconvénients associés à ce type de projet immobilier

  • Les matériaux tiennent une place importante et généralement ceux qu’il faut utiliser sont les plus chers parmi la typologie des matériaux habituellement utilisés dans la construction.
  • Les maisons passives doivent être plutôt compactes et massives, ce qui laisse peu de place à des choix architecturaux personnels.
  • Peu de constructeurs sont spécialisés dans ce type d’immobilier, ce qui rend difficile d’en trouver un capable de mener les travaux dans leur totalité.
  • Il est assez coûteux et difficile de transformer une habitation déjà existante en une habitation à énergie positive. Faire construire pareille maison est plus simple et plus économique.
  • Les dépenses en énergie varient en fonction de la composition du foyer qui peut être amené à évoluer. Si le foyer évolue, il faudra aussi faire évoluer les installations.
  • Elle est dépendante de l’ensoleillement extérieur. Lorsque celui est insuffisant, la production énergétique va nécessairement chuter. A l’inverse, lorsque l’ensoleillement est fort, alors la production va inévitablement augmenter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici