Le défi actuel consiste à préserver l’environnement tout en offrant un bon confort de vie. Grâce au développement de l’architecture bioclimatique, c’est à présent possible. La construction d’une maison bioclimatique demande beaucoup de préparations avant de passer à la réalisation des travaux sur terrain.

Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?

La maison bioclimatique profite des apports de l’environnement pour l’intégrer dans son économie d’énergie. Elle s’appuie sur l’aération, l’isolation et l’exposition de la maison pour offrir un confort de vie toute l’année. La maison bioclimatique est propre à sa région et à son emplacement. En effet, ses caractéristiques sont élaborées à partir d’une étude préalable basée sur le climat. Celle-ci prend aussi en compte la situation du terrain.

Généralement, les ouvertures d’une maison bioclimatique s’orientent vers le sud pour profiter du soleil. Même l’épaisseur des murs est choisie dans le même principe. Les murs épais accumulent la chaleur et la diffusent uniformément toute la journée dans l’habitation.

La véranda bioclimatique est à placer au sud pour réchauffer l’air avant qu’il ne pénètre dans la maison. Vous pouvez également installer une pergola bioclimatique.

Pour limiter au maximum l’usage de la climatisation, voire la supprimer, vous pouvez vous appuyer sur la ventilation. Des systèmes spéciaux ont été inventés pour l’optimiser. En hiver, un échangeur de chaleur double flux récupérera l’air provenant de l’extérieur et la réchauffera.

Par ailleurs, les matériaux doivent présenter une bonne qualité environnementale et d’isolation. Les plus utilisés pour la construction d’une maison bioclimatique sont le bois, la brique et la terre. Les fibres naturelles sont à privilégier pour le système d’isolation.

Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?
Source : Shutterstock.com

Comment concevoir une maison bioclimatique ?

Pour réussir votre construction de maison bioclimatique ou maison écoresponsable, il vous faut contacter un professionnel. Ce projet de grande envergure nécessite l’intervention d’un architecte ou d’un maître d’œuvre spécialiste du domaine. De la conception du plan jusqu’à la finition, il saura vous guider et vous orienter.

L’orientation

La première étape pour la conception d’une maison verte reste la détermination de son orientation. La meilleure orientation reste le sud, car elle permet de bénéficier du maximum de chaleur et de lumière.

L’orientation définit l’agencement des locaux. Le sud est à privilégier pour les pièces à vivre. Les toilettes, la salle de bains et la buanderie sont à disposer au nord. Les chambres sont à placer à l’est ou à l’ouest.

Les végétations jouent un rôle esthétique, mais également d’isolation. Ainsi, n’hésitez pas à en cultiver le long des murs au sud.

L’isolation

Les fenêtres sont en triple vitrage pour une efficacité maximale. Mise à part les matériaux naturels, veillez à utiliser des isolants écologiques pour garantir une bonne isolation. L’ouate de cellulose est le meilleur isolant.

Vous pouvez planter des vignes vierges ou de la glycine. Grâce à leurs feuilles caduques, la façade sera à l’abri du soleil.

Quels sont ses avantages ?

La maison bioclimatique a pour principaux avantages de participer à la préservation de l’environnement tout en procurant du confort. Elle ne pollue pas et est idéale pour la santé. Vous ne risquez pas d’avoir des problèmes respiratoires ou cardiaques, car elle a été pensée pour préserver ses occupants. De plus, elle vous permettra de réaliser des économies avec à sa faible consommation d’énergie.

Une maison bioclimatique consomme cinq fois moins qu’une habitation classique en matière d’énergie. Alors que le coût de cette dernière tend à augmenter chaque année, votre facture diminuera. Grâce aux différentes subventions de l’État, vous pourrez réduire au maximum votre budget.

Quels sont ses avantages ?
Source : Shutterstock.com

Quel est le prix d’une maison bioclimatique ?

La protection de l’environnement a un coût. Avant de profiter d’une économie d’énergie, vous devez d’abord investir. Une maison bioclimatique n’est pas forcément hors de prix. Certains constructeurs proposent des plans de maison à trois chambres pour la somme de 100 000 euros.

La maison bioclimatique demande un investissement pour les équipements spécifiques. La pompe à chaleur aérothermique coûte 7 000 euros. Le chauffe-eau solaire vaut environ 5 500 euros pour une famille de 3 à 5 personnes. En fonction des modèles, il faudra compter 1 500 à 4 000 euros pour aménager une VMC double flux.

Pour bénéficier des aides de l’État, il est obligatoire de confier les travaux à des professionnels certifiés. Leurs honoraires comptent dans le coût de la construction d’une maison bioclimatique. L’architecte demandera un salaire de 700 à 1 800 euros par mètre carré.

Le plus gros des travaux sur une maison bioclimatique peut être réalisé par les professionnels. Ici, le contrat de construction inclut la pose de la toiture et la menuiserie extérieure. Vous pouvez ainsi limiter votre budget en réalisant une partie des travaux vous-même. Vous pouvez vous occuper de la pose de revêtement, des portes intérieures, des travaux d’aménagement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici