L’herbicyclage est une solution de jardinage qui consiste à laisser les tontes de gazon sur l’herbe fraichement tondue. Cette technique simple, économique et naturelle permet de nourrir votre sol. Comment mettre en pratique la méthode de l’herbicyclage ?

Qu’est-ce que l’herbicyclage ?

Pour entretenir son jardin, il existe de nombreuses astuces. L’herbicyclage (ou mulching) fait partie des techniques qui respectent la biodiversité. Le principe est simple : il convient de laisser la taille du gazon sur votre pelouse. En moins de deux jours, votre sol sera parfaitement net puisque la coupe se décompose pour nourrir le sol. Une solution alternative est possible si vous ne souhaitez pas laisser d’herbe tondue sur votre gazon : le compost ou le paillage.

L’herbicyclage doit être pratiqué sur une herbe sèche. En effet, si vous coupez votre herbe le matin lorsqu’elle est humide ou après un épisode pluvieux, cette forte humidité risque de favoriser la fermentation. Dans ce cas, votre herbe peut pourrir. En revanche, l’herbe ne dit pas être trop sèche… On évite donc l’herbicyclage pendant la canicule.

Qu'est-ce que l'herbicyclage ? 
Source : shutterstock.com

Pourquoi utiliser cette technique ?

Les bienfaits de cette méthode de jardinage sont nombreux :

  • La tonte est facilitée et vous gagnez du temps, étant donné que vous n’avez pas besoin de ramasser les résidus, mettre l’herbe en sachet puis la déplacer à la déchetterie ou autre.
  • L’économie réalisée au niveau de l’engrais est de l’ordre de 50 %. En effet, l’herbe tondue contient des minéraux nutritifs pour le sol. On considère que pour une pelouse en parfaite santé, une seule application d’engrais bio à dégagement lent est suffisant dans l’année si vous pratiquez l’herbicyclage.
  • La fréquence d’arrosage est réduite. Les résidus d’herbe sont effectivement chargés en eau et comme avec les paillis, ils aident à maintenir l’humidité dans le sol.
  • Le gazon est plus résistant aux insectes et aux maladies. En effet, une pelouse nourrie avec ses propres herbes est plus forte qu’une pelouse entretenue avec des engrais de synthèse.
  • L’herbicyclage est un geste écologique, car les rognures de gazons ensachées représentent près de la moitié des déchets municipaux en été. Certaines municipalités ont d’ailleurs interdit de mettre les tontes de gazon aux ordures. Il vous reste donc la solution herbicyclage, compost ou paillage.
  • La diminution des mauvaises herbes est généralement constatée. Les brins d’herbe mieux nourris sont plus vigoureux et prennent plus de place, consommes plus d’éléments nutritifs au détriment des mauvaises herbes.
Pourquoi utiliser cette technique ? 
Source : shutterstock.com

Comment la mettre en place ?

Pour profiter des bienfaits de l’herbicyclage, il suffit de retirer le bac récupérateur d’herbe ou le bac d’ensachage au niveau de votre tondeuse. Toutefois, il convient également de respecter certains principes de tonte pour que l’herbicyclage soit efficace.

Un gazon haut, tondu court, aura tendance à étouffer le sol. Les résidus de tonte risquent de tomber en amas par endroits et le soleil, ainsi que l’air, ne pourront pas atteindre la terre. Pour éviter ce désagrément si vous coupez court un gazon long, pensez à bien étaler les résidus avec un râteau. Ainsi, ils se décomposeront correctement. En outre, ne coupez pas plus d’un tiers des brins d’herbe et laissez si possible 8 cm de hauteur. Enfin, contrôlez régulièrement la lame pour vérifier qu’elle soit bien aiguisée.

L’herbicyclage fait partie des techniques d’éco-jardinage. Pour le jardinier, les deux avantages principaux sont le gain de temps et les économies (moins d’engrais sont nécessaires pour entretenir la pelouse). Les municipalités approuvent et appliquent cette pratique dans les jardins communaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici