Une graine hybride est une graine issue de deux plantes différentes (contrairement à l’autofertilisation). L’hybridation est un phénomène naturel qui, une fois contrôlé, permet d’obtenir des semences de très bonne qualité. Comment définir une graine hybride F1 ? Quels sont les avantages et les inconvénients de l’hybridation ? Comment savoir si une graine est F1 ?

Qu’est-ce qu’une graine hybride F1 ?

Une graine hybride F1 est une graine hybride de première génération. Elle est issue de deux graines pures souches.

Afin d’éviter toute confusion, il est primordial de préciser que les variétés hybrides F1 n’ont aucun lien avec les OGM. En réalité, les parents des graines F1 sont soigneusement sélectionnés grâce à leurs caractéristiques : résistance aux maladies, forme, rendement, précocité, etc. Chacun des parents présente des qualités différentes de l’autre afin que la semence issue de l’hybridation soit remarquable. L’hybridation est naturellement présente dans le processus de semence. Les agriculteurs ont simplement optimisé ce phénomène naturel afin d’obtenir des graines de haute qualité en cumulant les meilleurs gènes des meilleurs plants.

À savoir : il existe des graines hybrides F2 (deuxième génération), F3…

Quels sont les avantages de l’hybridation ?

L’hybridation comporte un bon nombre d’avantages. Par rapport aux plants “pure souche” (leur équivalent naturel), les graines hybrides permettent d’obtenir un meilleur rendement. Les agriculteurs récoltent donc plus de plantes en moins de temps. Ce rendement s’explique par deux facteurs :

  • les hybrides se développent plus vite
  • une graine hybride est plus résistante aux maladies et aux parasites

En outre, du point de vue de l’agriculture industrielle, les semences hybrides comportent d’autres avantages. Les plantes sont identiques (goût, couleur, taille) et ont un rendement semblable. À terme, chaque légume répond aux normes esthétiques et gustatives et on produit plus de produits dans un même laps de temps.

Quels peuvent êtes les inconvénients ?

L’hybridation, malgré ses avantages, présente des limites. Croiser des espèces entraîne des conséquences dommageables sur la biodiversité. En effet, après la seconde génération, une graine hybride ne germe pas et ne produit pas de nouvelle plante. Ce type de graine est nommé “graine inerte”. En outre, les variétés sauvages doivent être préservées. C’est pour cela qu’on encourage les particuliers, entre autres, à jardiner uniquement avec des variétés sauvages. Bien entendu, il existe des agriculteurs qui restent sur les méthodes traditionnelles et qui ne pratiquent pas l’hybridation F1. 

La façon de semer ses fleurs et ses graines en général va également avoir un impact sur les hybridations non souhaitées. Pour éviter ce phénomène, il faut vous renseigner sur la biodiversité liée à votre lieu d’habitation et sur la compatibilité des espèces. Par conséquent, si vous jardinez pour la table, mais aussi pour récolter les graines, vous devrez faire ce qu’il faut pour prévenir l’hybridation spontanée.

Afin d’éviter la pollinisation croisée, vous avez plusieurs solutions :

  • cultiver vos légumes sous abri et placer une couverture par-dessus vos plants
  • isoler vos plants les uns des autres par la distance, sans oublier que certains légumes sont pollinisés par le vent

Comment savoir si mes graines sont F1 ?

Au moment de récolter ses graines, on ne sait pas forcément à quelle génération elles appartiennent. Sachant qu’à partir de la seconde génération, elles ne sont pas reproductibles, cela signifie qu’elles ne germeront pas. Les semer serait donc une perte de temps et ainsi, vous prendrez du retard sur votre calendrier potager.

Pour savoir si vos graines vont germer, il existe le test du verre d’eau. Il suffit de plonger vos graines dedans. Si elles coulent, elles sont bonnes à semer. Si elles flottent, il existe plusieurs cas de figure :

  • soit, elles ne germeront pas
  • soit, il faut attendre plusieurs heures pour les voir couler
  • soit, elles appartiennent à une variété de graines qui ne coulent pas, mais qui peuvent germer

Un second test peut vous éclairer sur le potentiel de germination de vos graines. Humidifiez du coton hydrophile ou du papier absorbant et déposez une graine dessus. Si vous constatez un début de germination, vous pouvez déposer vos graines dans un sillon pour qu’elles puissent se développer.

Lorsque vous achetez vos graines, vous pouvez savoir si elles sont F1 ou non. Pour cela, regardez sur le sachet si la mention “HF1” est présente. En ce qui concerne l’achat de légumes déjà récoltés, vous avez également la possibilité de savoir s’ils sont issus de graines F1 en lisant le nom du légume. Par exemple, si votre tomate porte l’appellation F1 à la fin, c’est qu’il s’agit d’une tomate hybride. Néanmoins, il est préférable de ne pas récolter les graines des tomates hybrides puisque les plants ne correspondront pas aux tomates d’origine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici