Un potager économe est à votre portée de main. Effectivement, obtenir des graines gratuites est bien plus facile qu’on ne peut le penser. Il existe plusieurs points de distribution, près de chez vous : grainothèques, producteurs et même… votre propre jardin ! Voici les astuces pour jardiner sans débourser, notamment en semant des graines gratuitement.

Découvrez les grainothèques

Une grainothèque est comme une bibliothèque, mais à la place des livres, on trouve des boites de graines. Ces boites sont gratuites et en libre-service dans 550 grainothèques ou bibliothèques. Cette initiative a été lancée par l’association Graines de Troc pour permettre à tout d’accéder à des graines gratuites et découvrir de nouvelles variétés de légumes, fruits et fleurs. L’intérêt de ces grainothèques, c’est qu’on va pouvoir échanger sur la culture des graines et maintenir la production de produits issus de semences naturelles et non industrielles. 

Qui alimente les grainothèques ? Il est vrai que peu de choses sont gratuites désormais. On peut donc légitimement se demander d’où viennent les graines offertes dans les grainothèques. En France, ce sont la Fondation pour la recherche sur la biodiversité, ainsi que le Bureau des ressources génétiques qui se chargent de fournir des graines et de les mettre à disposition dans les grainothèques, tout en assurant la diversité des espèces et des variétés cultivées.

Renseignez-vous sur les distributions gratuites

En plus des grainothèques, vous pouvez obtenir des graines gratuites grâce à des distributions locales. En effet, plusieurs villes de France organisent au printemps une distribution de graines gratuites pour encourager les habitants à planter leurs propres fruits et légumes. Au total, ce sont plusieurs dizaines de milliers de graines gratuites distribuées dans l’Hexagone chaque année. Les jardiniers urbains varient leurs productions : radis, persil, carottes, coquelicots, etc. Pensez donc à vous renseigner directement auprès de votre mairie pour savoir si vous faites partie des villes de France qui organisent des distributions de graines gratuites.

En outre, certaines associations comme des apiculteurs proposent d’envoyer gratuitement des graines aux particuliers pour les semer dans leur jardin, potager, jardinière, etc. Les abeilles ont alors de quoi butiner, on part donc sur un échange de service : le particulier obtient ses graines gratuites, l’apiculteur offre de quoi butiner à ses abeilles pour pouvoir produire un miel de qualité. 

Enfin, certains producteurs locaux peuvent vous offrir des graines à semer. Vous pouvez soit les rencontrer sur leur lieu de production (ferme) ou sur leur lieu de vente (magasin, marché). En discutant avec les producteurs locaux, vous pouvez tenter de négocier quelques graines gratuites afin de tenter de planter de nouveaux plants chez vous. À défaut de repartir avec des graines gratuites, vous trouverez probablement des plantes pas cher

Récupérez vos propres graines

Vous avez deux options pour récupérer vos graines : soit on peut récolter ses graines dans le cas où on a déjà des plants, soit on peut conserver les graines des aliments que l’on cuisine (tomate, melons, poivrons, etc). 

Pour récolter vos graines, vérifiez bien d’avoir sélectionné des variétés reproductibles. Il faut également être patient, car vous devez semer vos graines primaires, récolter les légumes, attendre que les récoltent soient bien mûres et enfin récolter les graines. C’est lorsque vos légumes vont arriver en fin de vie que les plants montent en fleurs. Dès ce moment, observez les opercules. S’ils sont secs et ouverts, il est temps de récolter vos graines pour les prochaines semis.

En ce qui concerne la récupération des graines des aliments, il existe deux règles de base. Premièrement, assurez-vous que les graines sont naturelles (pas de graines hybrides ou F1, car elles ne sont pas reproductibles). Puis, respectez les recommandations pour conserver et utiliser ce type de graines.

Lorsque vous récupérez vos propres graines, nous vous conseillons de les conserver en les étiquetant pour ne pas vous tromper au moment des semis. Notez également la date de récolte des graines pour ne pas les conserver trop longtemps. En attendant d’être semées, les graines doivent être stockées dans un lieu sec, à l’abri du soleil et de la chaleur. La meilleure solution de conservation est la suivante : placez vos graines dans un papier puis glissez le papier dans un bocal en verre hermétique. Rangez le bocal dans une armoire et c’est parti pour 2 à 10 ans de conservation en fonction des variétés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici