L’électromobilité est désormais valorisée par l’État, les collectivités territoriales et les acteurs de différents secteurs (énergie, automobile, transport…). Ainsi, l’installation de bornes IRVE est aussi intéressante pour les communes que les entreprises et les particuliers. L’intervention d’un expert est cependant nécessaire pour respecter les normes relatives à l’infrastructure et les conditions d’éligibilité aux écoprimes. 

Qu’est-ce qu’une borne IRVE ?

IRVE est l’abréviation d’Infrastructure de Recharge de Véhicules Électriques. Il s’agit concrètement de tout système de recharge pour des solutions de mobilité électriques comme les voitures, les scooters, les motos… Toutefois, ce terme générique désigne indifféremment une grande variété d’installations, des prises renforcées 2,2 kW aux chargeurs 350 kW. Or, une borne IRVE est soumise à des règles spécifiques pour assurer la sécurité des utilisateurs, des équipements et du réseau électrique. 

L’installation doit ainsi être réalisée par un spécialiste pour éviter tout risque lié à une infrastructure non conforme. Néanmoins, vous pouvez facilement contacter des techniciens qualifiés IRVE sur https://climatix-lyon.com/. Ils vous accompagneront de la préparation à la finalisation de votre projet. Vous disposerez alors d’une borne de recharge sécurisée et adaptée aux particularités de vos véhicules électriques. 

En général, les IRVE s’installent dans les garages des maisons individuelles, des copropriétés ou des immeubles de bureau. Elles sont par ailleurs connectées au réseau électrique du bâtiment. Vous devez donc prendre certaines précautions pour vous protéger des risques de surcharge. Il est également important d’adopter des bornes correspondant à la puissance souscrite. 

Qu’est-ce qu’une borne IRVE ?
Source : Pixavril / Shutterstock.com

La qualification IRVE : ça implique quoi ?

La qualification IRVE permet à un artisan ou à une entreprise d’installer tout type d’infrastructures de recharge pour véhicules électriques. D’une part, elle indique que l’électricien a suivi une formation couvrant le fonctionnement et l’encadrement légal de ces équipements. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une borne IRVE conforme aux exigences techniques et réglementaires dans le domaine. 

D’autre part, un technicien IRVE vous permet d’accéder à différentes aides publiques et d’être assuré en cas d’accident électrique. La qualification garantit effectivement une installation fiable et respectant les normes en vigueur. De ce fait, l’assureur ne remettra pas en cause les compétences de l’installateur en cas de problème. Ce facteur est aussi considéré dans le cadre des garanties des véhicules électriques. 

Concernant les aides publiques, la qualification IRVE est exigée sur les dispositifs comme le crédit d’impôt ou la prime ADVENIR. Cette dernière est financée par les CEE (Certificats d’Économie d’Énergie). Néanmoins, ces dispositifs sont cumulables avec les aides à l’achat de véhicules électriques. Vous pouvez alors les associer avec la prime à la conversion et le bonus écologique. Selon votre lieu de résidence, des aides peuvent aussi être proposées par les autorités et les associations locales. 

Comment se passe l’installation ?

Il est vivement conseillé de faire appel à un technicien qualifié pour poser une borne IRVE. La qualification garantit le respect des normes en matière de sécurité et de branchement au réseau. À titre indicatif, il faut respecter la NF 14-100 ou la NF 15-100, si le circuit est en amont ou en aval du point de livraison. Un électricien IRVE est par ailleurs obligatoire au-delà de 3,7 kW de puissance de recharge.

Pour identifier un prestataire qualifié, vous pouvez vérifier entre autres les mentions sur le devis ou la facture. Cette certification figure généralement sur les documents officiels émis par l’artisan ou l’entreprise. Vous pouvez aussi recourir à des registres professionnels comme l’annuaire Qualit’EnR, dédiée aux spécialistes en énergies renouvelables et en rénovation énergétique

Une fois contacté, l’expert étudiera les infrastructures existantes et orientera vers les solutions les plus adaptées. Il peut, par exemple, recommander :

  • Le branchement en amont ou en aval d’un PDL (point de livraison), également appelé PRM (point de référence et de mesure) ;
  • La mise en place d’un nouveau PDL dédié aux bornes IRVE ;
  • La création d’un PDL pour chaque place de parking (dans les copropriétés, les bureaux, les locaux commerciaux…).
Comment se passe l’installation ?
Source : shutterstock.com

Vous devrez aussi choisir entre plusieurs modes de recharge (lente, normale, rapide ou rapide en courant continu). Ce paramètre est déterminant pour divers éléments tels les socles de prise ou les systèmes de protection des circuits. En fonction de votre profil, vous pouvez également avoir besoin d’une attestation de conformité CONSUEL. Elle est notamment incontournable pour les résidences collectives, les IRVE dépassant les 36 kW et les changements de puissance.