Lorsque vous venez d’acquérir un bien immobilier, la première question à se poser est de savoir si l’électricité est aux normes ou pas. Si elle ne l’est pas, une rénovation électrique s’impose, et cela, pour différentes raisons. Alors, comment procéder à cette rénovation ? Quel coût représente-t-elle ? Regardons tout cela d’un peu plus près.

Pourquoi devez-vous faire une rénovation électrique ?

Tout d’abord, sachez que les installations électriques placées avant 1991 sont considérées comme vétustes. Donc si vous en possédez une qui a été installée avant cette année-ci, une rénovation électrique s’impose fortement. Une installation électrique défaillante peut être à l’origine d’un incendie domestique. En effet, comme les anciens modèles sont plus fins et fragiles, leurs fils surchauffent plus facilement et c’est là que peuvent malheureusement survenir des risques d’électrocution et d’incendie. De plus, en cas de sinistre, si votre installation est déclarée vétuste, votre assureur peut refuser de payer les dommages qui auront été causés.

Une installation électrique doit obligatoirement être aux normes et respecter la norme électrique NF C 15-100. La présence d’un disjoncteur différentiel afin de mettre le tableau électrique en sécurité en cas d’incident est le point le plus important, et sur lequel, il est impossible de transiger. Enfin, qui dit rénovation, dit économies. Comme un peu tous les équipements dernière génération, le fait de rénover toute son électricité génère des économies, ce qui n’est pas négligeable. Il y a notamment la possibilité d’installer un équipement connecté vous permettant de gérer à distance le chauffage, les volets, les éclairages. Le site energie-habitat.fr peut vous accompagner pour tous vos travaux de rénovation électrique.

Pourquoi devez-vous faire une rénovation électrique ?
Source : shutterstock.com

Comment procéder ?

Avant d’entamer des travaux, il est conseillé de faire appel à un électricien professionnel. L’électricité n’est pas un terrain de jeu sur lequel on peut s’aventurer à l’aveuglette ! S’il y a une malfaçon, cela peut causer des dommages aussi bien matériels qu’humains. Il existe plusieurs types de rénovation électrique. Tout d’abord, il y a la rénovation dite partielle. Cela signifie qu’il n’y a pas de dépose de compteur ou de disjoncteur général ni de mise hors tension de l’installation (fermeture du compteur électrique par Enedis). Le professionnel peut effectuer différents travaux comme :

  • La réfection de l’installation à partir du disjoncteur
  • La création d’une mise à la terre ou d’un ou plusieurs circuits
  • Le remplacement d’une ou plusieurs prises de courant
  • La mise en sécurité de toute l’installation électrique
  • La création d’un nouveau tableau électrique de répartition

Il faut savoir que ce type de rénovation n’a pas de caractère obligatoire en ce qui concerne les normes. Néanmoins, pour votre sécurité et celle de votre logement, il est conseillé d’appliquer la norme NF C 15-100 ou au moins la norme NF C 16-600 qui est en quelque sorte le minimum requis.

Dans le cas d’une rénovation électrique totale, il est nécessaire de procéder à la clôture du compteur par un agent Enedis. Contrairement à une rénovation partielle, l’installation doit être vérifiée par le Consuel (Comité National pour la Sécurité des Usagers de l’Électricité) afin de pouvoir souscrire un abonnement d’électricité et ouvrir ainsi son compteur. Ce comité est chargé de contrôler la conformité par rapport aux normes en vigueur. Qu’il s’agisse d’une rénovation totale dans un bien déjà existant ou alors pour une construction neuve, il faut impérativement suivre la norme NF C 15-100.

Quel coût pour refaire l’électricité ?

Le prix de ces travaux va varier en fonction de ce qu’il y a à réaliser. Il est évident qu’une rénovation partielle ne sera pas aussi chère qu’une rénovation totale. Notez qu’il faut déjà compter la main-d’œuvre qui s’élève à 50/60 euros l’heure. La rénovation totale est comprise entre 120 et 200 euros TTC le mètre carré. La partielle, quant à elle, se situe entre 80 et 120 euros TTC le mètre carré. Ensuite, dans le cadre de cette dernière, le prix est moins excessif selon les travaux à effectuer. Par exemple, pour une mise en sécurité, le tarif est compris entre 30 et 100 euros TTC par mètre carré.

Quel coût pour refaire l'électricité ?
Source : shutterstock.com

Quoi qu’il en soit, cela peut effectivement représenter un budget conséquent, mais la sécurité et le confort n’ont pas de prix ! Pour une rénovation énergétique, il faut prévoir un budget entre 200 et 450 euros, toujours au mètre carré. Il est certain que la somme peut vite grimper si vous disposez d’un grand appartement ou d’une grande maison. En revanche, vous allez rapidement pouvoir réaliser des économies et améliorer également le confort au sein de votre intérieur.

Dernière petite information, n’hésitez pas à demander plusieurs devis avant d’entreprendre vos travaux ! Cela vous évitera ainsi des mauvaises surprises quant à votre facture.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici