Tous les Français aspirent à devenir propriétaire de leur logement. Il faut dire que cela représente de nombreux avantages considérables. Si vous envisagez d’acquérir votre première résidence principale, découvrez ici les points importants pour concrétiser votre projet.

Quels sont les avantages à devenir propriétaire ?

Faire l’acquisition d’une propriété immobilière est très avantageux. Devenir propriétaire signifie tout d’abord : se constituer un patrimoine. En effet, au fil des années et des remboursements du crédit immobilier, vous aurez la pleine propriété sur la maison.

Acheter une maison permet aussi de se libérer du paiement des loyers qui augmentent régulièrement. À la place, vous remboursez des mensualités.

Faire le choix d’un achat immobilier rime en outre avec sécurité. Dans le cadre d’une location, le propriétaire peut vous contraindre à quitter son logement. En achetant une maison, vous éviterez donc de vous retrouver dans une telle situation.

En ayant recours à un crédit immobilier, souvent accompagné d’une assurance, vous protégerez également votre famille. En cas de situation aggravante, d’incapacité ou de décès, l’assurance garantira le paiement du crédit.

Par ailleurs, vous serez libre de réaliser des travaux de réparation ou de rénovation. Que vous souhaitiez agrandir le salon, adopter une cuisine ouverte ou relooker la salle de bains, vous pourrez tout faire selon vos envies. En tant que propriétaire, vous pourrez personnaliser votre maison, c’est-à-dire créer un espace de vie adapté à vos besoins et à vos goûts.

Quels sont les avantages à devenir propriétaire ?

Quelles sont les conditions pour le devenir ?

La première condition pour devenir propriétaire est avant tout d’en avoir les moyens. L’idéal serait de disposer d’une épargne suffisante pour réaliser votre achat immobilier. Étant donné que ce projet nécessite un capital conséquent, de nombreux primo-accédants ont recours au crédit immobilier.

Pour bénéficier d’un emprunt immobilier, l’emprunteur doit remplir quelques conditions. En effet, en présentant un dossier solide et complet, vous mettez toutes les chances de votre côté pour obtenir le crédit. Autre point : il vous faut faire le bon choix en matière de financement. Aussi, optez pour un crédit adapté à votre capacité de remboursement et à votre situation financière.

Parmi les conditions essentielles pour acheter une maison figure l’apport personnel. Et pour cause, la plupart des banques exigent de l’emprunteur un apport pour octroyer un crédit immobilier. Il s’agit d’une somme équivalente à au moins 10 % du prix du bien convoité. De plus, grâce à un apport personnel, l’emprunteur aura la chance de négocier un crédit au meilleur taux. Néanmoins, il est possible d’obtenir un crédit immobilier sans apport à condition d’avoir un excellent dossier.

Quand devenir propriétaire ?

N’ayant pas pu réaliser leur premier achat immobilier pendant leur jeunesse, de nombreux seniors hésitent encore sur leurs aptitudes à rembourser un crédit. Ainsi, bon nombre de Français accomplissent leur projet d’achat aux alentours de la quarantaine. En effet, à cet âge, il est plus facile de rembourser le prêt immobilier avec l’effort commun de deux époux. De plus, à deux, il est plus simple de mettre de côté pour constituer un apport personnel conséquent.

Légalement, la seule contrainte d’âge pour contracter un crédit immobilier est la majorité. Il suffit d’avoir 18 ans pour pouvoir souscrire à un emprunt immobilier. Toutefois, en raison d’une situation professionnelle instable et d’un manque d’apport personnel, ce n’est pas toujours faisable. Ainsi, l’acquéreur est contraint de repousser la concrétisation de son projet d’achat immobilier.

Le meilleur moment pour devenir propriétaire est donc lorsque vous êtes stable financièrement et professionnellement. Et avant de vous lancer dans un crédit immobilier pour acquérir votre maison, soyez également sûr d’être stable géographiquement. En effet, il est intéressant d’acheter seulement si vous comptez rester au moins cinq ans dans votre logement.

Quand devenir propriétaire ?

Quels sont les frais ?

Une transaction immobilière engendre bien évidemment des frais. En plus du prix de la maison, l’acquéreur doit prévoir les frais de notaire lors d’un achat immobilier. Ceux-ci varient selon que la maison soit neuve ou ancienne. Ils représentent les droits de mutation, les taxes, les impôts versés à État et les honoraires du notaire. Si vous faites appel à une agence immobilière, la commission de celle-ci sera à prévoir.

Aussi, au coût du crédit immobilier s’ajoute l’assurance emprunteur exigée par la banque. En effet, le prêteur considère la souscription à une assurance comme étant une condition d’obtention de l’emprunt.

Enfin, si vous prévoyez de réparer ou de rénover votre maison, vous devez également ajouter des frais pour la réalisation de ces travaux.

Quelles sont les aides disponibles ?

Pour favoriser l’accession à la propriété, plusieurs aides sont mises à la disposition des primo-accédants. La plus connue reste le Prêt à taux zéro ou PTZ. Il s’agit d’un prêt accordé sans intérêt et sur plusieurs années par une banque conventionnée. Le primo-accédant peut en bénéficier, que ce soit pour l’acquisition d’une maison neuve ou ancienne.

Parmi les aides disponibles, vous avez aussi le prêt action logement. Il permet de bénéficier d’un emprunt immobilier entre 7 000 à 25 000 euros et à un taux entre 0 et 1 %. Le prêt à l’accession sociale, lui, est peu connu des emprunteurs, et pourtant, il permet de financer la totalité du bien immobilier. Vous noterez que ces aides sont toutes cumulables avec le Prêt à taux zéro.

Les communes, les régions et les départements proposent aussi des aides locales sous forme de prêts subventionnés. Elles facilitent aussi l’accession à la propriété comme le PTZ. Si vous souhaitez connaître les aides locales auxquelles vous pouvez prétendre, renseignez-vous auprès de la mairie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici