La façade d’une maison est exposée aux agressions extérieures telles que les intempéries et la pollution. Elle a donc tendance à ternir rapidement et à affecter l’aspect esthétique du bâtiment. Néanmoins, vous avez la possibilité de redonner une seconde jeunesse à votre logement en repeignant la façade. Vous devrez seulement respecter certaines règles sur le plan technique et administratif. 

Faut-il une autorisation pour repeindre sa façade ?

En règle générale, il est préférable de contacter la mairie avant de repeindre sa façade. Cette opération a en effet une incidence significative sur l’aspect extérieur d’une maison. Vous pouvez par ailleurs changer radicalement l’apparence d’un bâtiment avec les produits et services de professionnels comme defipeintures.fr. De ce fait, il faudra consulter le PLU (Plan local d’urbanisme) avant de réaliser les travaux. 

Pour rappel, le plan d’urbanisme définit différentes règles pour harmoniser le style et le paysage architectural d’une zone donnée. Les constructions locales doivent donc se soumettre à ces normes fixées à l’échelle communale ou départementale. Ainsi, vous devez faire une déclaration préalable de travaux pour tout projet susceptible de modifier l’aspect du bâtiment. Vous pouvez même avoir besoin d’une autorisation délivrée par les architectes des Bâtiments de France, pour une maison :

  • Classée dans la liste des monuments historiques ;
  • Figurant à l’inventaire supplémentaire des patrimoines nationaux ;
  • Située dans le périmètre visible d’une construction classée ou en cours de classement en tant que monument historique ;
  • Se trouvant dans un quartier déjà ou bientôt classé comme étant historique.

N’hésitez pas à contacter votre mairie pour toute information concernant les règles locales en matière de peinture de façade. Au niveau départemental, vous devrez approcher le CAUE (Conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement). 

Faut-il une autorisation pour repeindre sa façade ?
Source : shutterstock.com

Quel type de peinture faut-il pour une façade extérieure ?

Avant de repeindre sa façade, il est impératif de vérifier les consignes inscrites dans le PLU. Le plan d’urbanisme peut effectivement imposer ou interdire certains types de peinture selon la zone considérée. En l’absence de contraintes spécifiques, vous pouvez vous baser uniquement sur des critères techniques et atmosphériques. Il est également important de tenir compte des particularités de votre maison. 

Une fois les questions réglementaires réglées, vous devez bien choisir le produit à utiliser pour votre mur. Il faudra notamment opter pour une peinture extérieure dédiée aux façades. Vous devrez par ailleurs appliquer une sous-couche. Il est également recommandé :

  • D’éviter les produits d’entrée de gamme en raison de leur pouvoir couvrant très faible. L’opération risque ainsi de prendre beaucoup de temps.
  • D’adopter une teinte proche de la couleur actuelle de la façade pour éviter les formalités au niveau de la commune. Si vous souhaitez changer de teinte, vous devrez effectuer une déclaration préalable de travaux.
  • De privilégier une peinture acrylique extérieure, reconnue comme écologique et efficace par rapport aux autres substances disponibles sur le marché.

Pour la mise en œuvre, référez-vous au mode d’emploi écrit sur le pot de peinture. Il s’agit d’une source de renseignement fiable concernant l’application du produit. Vous pouvez aussi contacter le vendeur pour obtenir plus d’informations, des conseils, des devis… 

Quel type de peinture faut-il pour une façade extérieure ?
Source : shutterstock.com

Quelle quantité de peinture acheter ?

Le rendement du produit et les spécificités du bâtiment déterminent la quantité de peinture nécessaire pour repeindre sa façade. Les besoins peuvent donc varier en fonction de la maison et de la peinture. À titre indicatif, un litre de peinture de façade permet généralement de couvrir une surface de 10 m². Vous pouvez utiliser cette moyenne comme base de calcul pour anticiper le nombre de pots requis.

Pour connaître la surface de chaque façade, il suffit de multiplier sa largeur par sa hauteur. Vous devrez ensuite répéter l’opération et additionner les résultats, selon le nombre de faces à peindre. De son côté, le rendement est souvent indiqué sur le pot de peinture. Dans le cas contraire, les vendeurs fournissent cette information avant de livrer le produit. Ils peuvent éventuellement effectuer une étude sur site pour assurer la pertinence de leurs conseils et de leurs devis. 

Il est important de noter que le rendement correspond à la quantité de peinture pour une application en monocouche. Pour peindre sur deux couches, la surface indiquée sera logiquement divisée par deux. Vous pourrez alors couvrir 5 m² de façade en bicouche avec un produit affichant le rendement moyen du marché (0,1 litre au mètre carré). Ces données concernent toutefois les revêtements les plus courants pour les façades. Pour un mur en crépie, il vaut mieux de contacter un professionnel.