Les tomates ne demandent pas d’entretien particulier, à l’instar d’autres légumes tels que les courgettes ou les betteraves. Ces plantes sont dotées d’une tige principale, d’une tige secondaire et d’une dernière tige, plus fine. Elles donnent des fruits de taille variable en fonction des variétés.

Qu’est-ce que les gourmands de la tomate ?

Le gourmand de tomate est une tige dénuée de fleurs ou de fruits. Elle pousse sur la branche secondaire ou entre celle-ci et la branche principale.

Les gourmands ne donnent pas de fruits, mais consomment bel et bien les ressources des racines. Pour éviter justement que la présence de ces tiges ne ralentisse la croissance des tomates, certains jardiniers et agriculteurs font le choix de les couper. Mais il est des variétés de tomates, en l’occurrence celles qui donnent des fruits de petite taille, pour lesquelles les gourmands sont bénéfiques.

Qu’est-ce que les gourmands de la tomate ?
Source : shutterstock.com

Comment reconnaître un gourmand de tomate ?

Si vous ne plantez vos pieds de tomates sur un tuteur, vous pourriez avoir du mal à différencier, avant la floraison, les gourmands des tiges secondaires. L’emplacement d’une tige sur le pied de tomate devrait néanmoins vous aider à savoir de quel type de branche, il s’agit. Le gourmand pousse souvent à l’intersection de la tige principale et de la tige secondaire afin de bénéficier des ressources destinées aux fleurs et aux fruits. Il est également fréquent de le voir à l’extrémité de la branche secondaire la plus proche du sol.

Faut-il vraiment enlever les gourmands de la tomate ?

Plusieurs agriculteurs décident de ne plus enlever les gourmands de tomate. Ces tiges que l’on décrit comme des parasites portent, après tout, des feuilles qui permettent la photosynthèse donnant de l’énergie aux plantes. Les retirer cause par ailleurs des échardes qui sont des plaies par lesquelles peuvent s’introduire des maladies ou des agents pathogènes. Par exemple, la maladie du mildiou peut atteindre plus facilement les feuilles des branches avec des entailles.

Ceux qui continuent de retirer les gourmands diront cependant que cela permet aux fruits de bénéficier pleinement de la lumière naturelle. Enlever ces branches indésirables aide à avoir une récolte abondante.

En réalité, tout dépend des variétés de tomates. Les gourmands sont bénéfiques pour certaines espèces, mais néfastes pour d’autres.

Quels types de tomates faut-il tailler ?

Retirer les gourmands est inutile pour certaines variétés de tomates. Il en est ainsi en particulier de celles qui produisent des fruits de petite taille. La tomate cerise, par exemple, donne des fruits abondants malgré la présence de ces tiges.

En revanche, les anciennes espèces de tomates avec de gros fruits s’accommodent mal avec les gourmands. Ces tiges causent notamment le ralentissement de la croissance des variétés qui produisent des bouquets floraux en petite quantité. Les branches indésirables empêchant la fructification du pied, elles constituent un obstacle à la floraison saisonnière.

Faut-il vraiment enlever les gourmands de la tomate ?
Source : shutterstock.com

Comment tailler les plants de tomates cerises en pot ou en pleine terre ?

La tomate cerise est la variété la plus simple à cultiver et à entretenir. Sa taille peut se faire en pot ou à même le sol. Vous devez naturellement y procéder avec soin afin d’optimiser la floraison.

Pour tailler des tomates cerises en pot, utilisez un sécateur pour pincer les gourmands et retirer le feuillage. Pensez à désinfecter auparavant cet outil pour éviter les contaminations de champignons.

Si vos tomates cerises sont en pleine terre, la taille doit se faire en saison sèche afin d’accélérer la solidification de la surface des entailles et donc d’exposer la sève le moins longtemps possible.

Il faut par ailleurs savoir que si la taille des gourmands commence un mois après la plantation, vous devez continuer à le faire jusqu’à la récolte puisque leurs tiges poussent continuellement.