301views

Si vous aimez la cuisine maison et que vous avez la passion de l’assaisonnement, les herbes aromatiques sont très certainement vos meilleures alliées pour réaliser des plats plein de saveurs bien parfumés. Parmi les herbes aromatiques les plus courantes, la coriandre, aussi appelée persil arabe ou persil chinois, fait partie des herbes aromatiques à avoir sous la main pour un usage régulier.

La coriandre, qui vient du latin Coriandrum sativum, est une plante aromatique utilisée aussi bien dans la cuisine asiatique que la cuisine orientale et indienne. Il s’agit d’une plante de la famille des apiacées (comme le fenouil, le cerfeuil, le persil) qui s’épanouit dans un climat d’été.

Pourquoi planter de la coriandre en pot ?

Planter de la coriandre en pot, c’est avoir la certitude d’avoir des herbes aromatiques fraîches sous la main toute l’année ou presque.

Cultiver des herbes aromatiques en pot comporte de nombreux avantages. Parmi ces avantages, il y a bien évidemment la fraîcheur des herbes que vous n’avez ainsi plus besoin d’acheter séchées ou industrielles. C’est ainsi idéal pour cuisiner au quotidien et donner du goût à vos recettes.

En effet, parmi les autres avantages d’avoir ses propres plantes d’intérieur comestibles, vous êtes assuré que leur culture sera naturelle et bio dans le cas où vous décidez de ne pas utiliser d’engrais ou autre produit chimique.

Par ailleurs, rien de plus agréable que de respirer des odeurs de plantes naturelles qui viendront parfumer votre intérieur. En effet, c’est l’une des plantes d’intérieur qui peut également servir de décoration dans une cuisine par exemple. De nombreux supports existent avec la possibilité de mettre 3 ou 4 pots permettant d’avoir différentes herbes aromatiques.

En outre, l’un des attraits majeurs de la culture de cette herbe aromatique tient notamment à ses propriétés fort intéressantes. La coriandre est en effet reconnue pour ses vertus antibactériennes et antifongiques. Elle est constituée de deux parties distinctes (feuilles et graines) qui ont chacune leurs vertus sur le corps humain.

Si les éléments renferment des antioxydants, les feuilles pour leur part sont sources de vitamines K, essentielle à la coagulation sanguine alors que les graines luttent contre les infections gastro-intestinales mais également contre l’aérophagie et les ballonnements.

De façon générale, les graines sont utiles en cas de troubles de la digestion.

Enfin, la coriandre est une herbe aromatique stimulante, qui accroit le tonus de l’organisme et qui est un très bon allié pour lutter contre la fatigue, l’anxiété ou encore les problèmes de sommeil.

Pour les amateurs d’huile essentielle, cette herbe peut également servir de décontractant musculaire sous ce format.

Pourquoi planter de la coriandre en pot ?
Source : Shutterstock.com

Comment conserver la coriandre en pot ?

Tout d’abord, il est possible d’acheter la coriandre en pot pour la placer à l’intérieur d’une maison mais également pour la planter dans votre potager.

Si vous choisissez d’acheter la coriandre en pot, il faudra veiller à la placer dans une pièce lumineuse.

Si vous achetez cette herbe aromatique dans l’optique de la cultiver en extérieur, il faut prévoir de la remporter rapidement dans un plus gros pot après l’avoir acheté ou bien de la mettre en pleine terre.

Cette plante n’aime cependant pas être déplacée, raison pour laquelle il est intéressant de la semer directement en pleine terre.

La semi de coriandre en extérieur est à prévoir dès le mois d’avril dans la moitié sud et en mai pour la moitié nord. Vous pouvez en revanche la planter en serre chaude ou en intérieur dès le mois de février.

Il est conseillé de semer la coriandre plutôt que de planter des jeunes plants achetés.

Pour ce qui est de la semi à proprement parler, il suffit d’enfouir les graines dans 1 à 2 cm de terreau en espaçant les rangs de 20 centimètres. Un arrosage régulier en pluie fine est nécessaire jusqu’à la levée de la plante qui peut prendre jusqu’à 15 jours.

Comment conserver la coriandre en pot ?
Source : Shutterstock.com

Comment entretenir la coriandre en pot ?

Il faut savoir en premier lieu que la coriandre en pot nécessite d’être entretenue dans un environnement précis. En effet, cette plante aromatique a besoin de soleil et de chaleur. Il faut donc qu’elle ait une exposition ensoleillée ou mi- ombragée.

Dans un potager, il faudra donc cultiver la coriandre dans un sol riche et léger, avec une exposition ensoleillée.

Pour une plante d’intérieur, il faudra placer la plante dans une pièce lumineuse ou sur le rebord d’une fenêtre.

Dès que les beaux jours arrivent, il est possible de mettre le pot à l’extérieur. Il faut cependant veille à ce que l’herbe aromatique ne soit pas exposée au vent ni au froid.

Si vous souhaitez booster la pousse de votre culture, il est possible pour les personnes qui le souhaitent d’ajouter de l’engrais ou du compost. Cet ajout peut se faire toutes les 3 semaines environ.

La difficulté liée à l’entretien de cette plante tient à la gestion de la montée en graine. En effet, la coriandre forme de longues tiges avec des feuilles à ce moment-là qui laissent ensuite place à des fleurs qui elles-mêmes deviennent des graines.

La culture finit par ne pas tenir et mourir. Il faut donc procéder à la coupe des feuilles au fur et à mesure. Tailler les tiges qui montent en supprimant les fleurs permettra d’éviter une montée en graine trop importante.

Si c’est une herbe aromatique résistante aux maladies et parasites divers, il faut toujours garder un œil dessus puisqu’elle peut être abîmée par des pucerons sur les tiges et les feuilles. En cas d’invasion, il est possible de la traiter au savon noir.

L’arrosage de la coriandre en pot : quand faut-il le faire ?

Il faut savoir que la coriandre en pot ne nécessite pas un arrosage important. En effet, il est préférable de l’arroser régulièrement (notamment pendant l’été) mais légèrement, surtout au début pour la levée. Le but est de garder une terre humide.

Un arrosage de cette plante 2 fois par semaine paraît être une bonne moyenne. Il faut garder en tête qu’elle craint l’excès d’eau donc il est important de ne pas avoir la main très lourde.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour cultiver et entretenir votre coriandre en pot et profitez de tous les bienfaits et vertus de cette dernière.

L'arrosage de la coriandre en pot : quand faut-il le faire ?
Source : Shutterstock.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici