Que ce soit pour un projet de construction, une piscine ou une terrasse, il est indispensable de faire le terrassement de la surface à exploiter. Le terrassement est en effet une étape préalable au renfoncement d’un ouvrage ou à l’édification de ce dernier. Il s’agit donc d’une étape clé qui garantit la réussite de votre construction. Pour cela, il faut réaliser un diagnostic et suivre un processus défini pour y arriver. Voici les différentes étapes pour en savoir plus sur tout ce qu’implique cette étape de votre projet de construction.

Faire appel à un expert du BTP

La première étape pour faire un terrassement est de faire appel à un expert en BTP. Vous pouvez trouver sur ce site un professionnel capable de remplir cette mission. Que vous soyez un expert en bricolage, avoir recours à un expert pour cette étape est indispensable. Rappelez-vous, il s’agit d’une étape de renforcement de la surface de construction. Un léger défaut ou négligence à cette étape peut donc causer à long terme un effondrement de toute la construction. Faites donc attention aux décisions que vous prenez et tachez de confier cette réalisation à un expert.

terrassement terrain BTP

Les différentes étapes d’un terrassement

Pour le démarrage d’un projet de construction ou d’extension, le terrassier suit toujours les étapes suivantes : bornage du terrain, définition du type de terrain et de l’évacuation de l’eau, remblaiement et/ou déblayage du terrain, etc.

Bornage du terrain

Le bornage ou piquetage est une étude de terrain qui a pour objectif de délimiter l’emprise au sol de la future construction. Il permet également de définir les endroits où passeront les canalisations et réseaux. Cette première démarche est importante pour éviter les litiges avec le voisinage. En cas de mauvaise compréhension avec le voisinage, le géomètre sera obligé de réaliser un bornage. Cette procédure est prévue par la loi et les frais d’intervention sont partagés entre les propriétaires. Après cette opération, les limites de votre terrain seront officiellement définies et vous aurez le champ libre pour vos travaux.

Définir le type de terrain

Il existe différentes natures de sol et il faudra apporter un traitement particulier si le vôtre ne convient pas au type de construction que vous souhaitez faire. Pour un sol meuble par exemple, il ne faut généralement aucun traitement. Par contre, pour un sol rocheux, il faudra opter pour un équipement spécifique pour briser la roche. Quant aux sols argileux, ils présentent généralement un risque d’instabilité au fil du temps. Il faut ainsi apporter un traitement particulier et prendre certaines précautions.

Le remblai

Selon le type de surface que vous avez, la construction peut nécessiter un déblai ou un remblai. Chacune de ces opérations vise à rendre la surface plane et homogène pour une construction stable. Pour ce faire, il revient aux experts du BTP de décider ce dont le terrain a besoin.

Dans le cas d’un remblai, il doit nécessairement être compacté s’il se situe sous la construction. Sans cette précaution, votre construction risque de se briser progressivement au fil du temps. Pour plus d’efficacité, le remblaiement se fait par passes successives de 50 cm maximum, accompagné d’un compactage méthodique. Face aux différentes précautions à prendre et aux conséquences d’un mauvais terrassement, confier cette réalisation à un professionnel semble désormais être une évidence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici