À l’ère de l’économie circulaire, les containers sont de plus en plus appréciés dans le cadre de projets de constructions ou d’aménagements. Ils ont toutefois tendance à perturber les paysages déco, sauf dans une maison au style industriel assumé. Le bardage en bois permet néanmoins d’atténuer la force de caractère du container. De plus, il contribue à préserver la structure métallique des agressions climatiques.

Bardage : définition

Le bardage désigne une couche superficielle d’un bâtiment. En général, l’élément a une finalité esthétique. Il s’agit d’ailleurs de la principale utilité d’un bardage bois extérieur sur un container. Cela dit, l’habillage peut aussi être fait en métal, en béton, en céramique, en pierre, en matériaux composites… Il existe donc des techniques spécifiques pour faire un bardage bois sur container

Le plus souvent, les maçons privilégient le terme « parement » pour les revêtements en brique ou en pierre. La différence reste cependant d’ordre sémantique. Dans tous les cas, le bardage sert à couvrir la structure porteuse d’une maison. Il s’utilise entre autres dans les travaux d’ITE (isolation thermique par l’extérieur). Sur ces opérations, le revêtement sert à masquer l’aspect rudimentaire des isolants thermiques. 

En Normandie, les couvreurs préfèrent plutôt l’appellation « essentage » pour les bardeaux constitués de tuiles ou d’ardoises. Ils marquent ainsi la différence avec les parements des maçons. Quoi qu’il en soit, le bardage est particulièrement utile sur les aménagements ou les constructions à base de containers. Il permet d’intégrer la boîte métallique à l’architecture ou à l’ambiance déco d’une maison. 

Bardage : définition
Source : shutterstock.com

Pourquoi choisir de faire un bardage bois sur container ?

Des motivations esthétiques incitent principalement à faire un bardage bois sur container. L’objectif est de profiter des atouts financiers et pratiques des containers, tout en cachant leur côté froid et industriel. Effectivement, cette boîte en métal est peu onéreuse et facile à mettre en œuvre par rapport aux préfabriqués classiques. Elle donne par ailleurs l’opportunité de réutiliser des équipements en fin de vie. 

Sur le plan esthétique, le bardage permet notamment d’intégrer une cabane à outil ou une maison container à son environnement architectural. Les containers peuvent également servir à aménager d’autres types d’espace comme :

  • Une cuisine annexe ;
  • Une boutique mobile ;
  • Un atelier d’art ou de bricolage ;
  • Un abri de jardin ;
  • Un food-truck ou un restaurant éphémère ;
  • Un lieu de stockage d’outillage, de machines, de cuves de carburant, d’eau de pluie récupérée…

Au-delà de son côté pratique et économique, le container est intéressant d’un point de vue écologique. Il permet de limiter les émissions de polluants et la consommation de matières premières. Cet élément recyclé contribue aussi au développement de l’économie circulaire dans le secteur maritime et l’univers du fret. Toutefois, le plan local d’urbanisme n’autorise pas nécessairement ce type de préfabriqué. 

Le bardage en bois permet justement au container de se fondre dans le paysage. La technique est surtout utile dans un environnement dominé par les constructions en bois. Grâce à son habillage, le container est moins remarquable au milieu des autres bâtiments du quartier ou de la commune. La municipalité sera alors moins réticente à autoriser le projet d’aménagement ou de construction. 

Pourquoi choisir de faire un bardage bois sur container ?
Source : shutterstock.com

Comment s’y prendre ?

Les professionnels proposent actuellement une grande variété d’options pour faire un bardage bois sur container. Ainsi, tout dépendra des préférences de chacun. Le revêtement peut, par exemple, être formé de lattes en bois alignées à l’horizontale ou à la verticale sur des liteaux autour du container. Il est aussi possible de couvrir seulement une partie de l’élément métallique pour créer un effet de contraste. 

Pour barder un container avec du bois, la meilleure solution consiste à faire appel à des spécialistes. Ces professionnels connaîtront toutes les méthodes permettant de masquer et de sublimer l’élément recyclé. Ils peuvent également fournir des conseils aux personnes préférant acquérir et monter eux-mêmes des kits de bardage. Malgré les apparences, cette opération peut se révéler complexe pour les bricoleurs. 

Si le container est endommagé, il est vivement recommandé de réparer la structure métallique avant de réaliser le bardage. Une peinture antirouille est aussi nécessaire pour protéger davantage la surface extérieure contre les intempéries. Pour supporter l’habillage, il faudra au moins utiliser des liteaux de classe 3 et de 2 cm d’épaisseur. Chaque liteau devra ensuite être vissé avec des équerres sur le container. De plus, une distance de 50 cm est indispensable entre les tasseaux.