L’installation d’un portail apporte généralement des modifications notables au niveau de la clôture. Vous devrez ainsi respecter les règles et les démarches administratives prévues pour ce type d’infrastructure. Par ailleurs, les formalités nécessaires varient sensiblement en fonction de la nature et de l’ampleur des travaux. Il faudra donc tenir compte du modèle envisagé pour anticiper les procédures à réaliser. 

Est-il nécessaire d’avoir une autorisation pour la pose d’un portail ?

En principe, vous n’avez pas besoin de demander une autorisation pour la pose d’un portail. Il s’agit effectivement d’une partie couverte par la déclaration préalable de travaux de clôtures. La situation est toutefois différente, si vous voulez seulement poser ou remplacer cet élément. Néanmoins, vous n’aurez pas à vous préoccuper de ces formalités en faisant appel à un installateur de portail sur le secteur de Caen

Les professionnels maîtrisent à la fois l’aspect technique et administratif de la pose de grilles, murets, pare-vues, piliers, portails… De ce fait, vous serez informé des éventuelles contraintes réglementaires dès la réalisation du devis. L’intervenant est par ailleurs familier avec ces procédures. Il pourra alors vous aider à respecter la loi en vigueur et à mener à bien les démarches nécessaires. 

Concrètement, la construction d’une clôture requiert une déclaration de travaux selon le Code de l’urbanisme (art. R 421-12), tout comme la construction d’une piscine. Le portail est, en revanche, dispensé de formalités administratives sauf :

  • Dans un site sauvegardé (monuments historiques, patrimoines nationaux, réserves naturelles, etc.) ;
  • Dans une zone classée ou en cours de classement ;
  • Dans une commune qui a exigé, à travers un arrêté, une déclaration préalable (DP) ou autre demande d’autorisation pour l’installation de portails ;
  • En cas de modification significative de l’aspect extérieur du bâtiment.

Dans ces différents cas, vous devez obtenir une autorisation pour la pose d’un portail. Certaines communes peuvent aussi prévoir des caractéristiques techniques spécifiques pour ce type d’équipements. Il est donc important de consulter la mairie avant d’entamer des travaux sur votre clôture ou votre portail. 

Est-il nécessaire d’avoir une autorisation pour la pose d’un portail ?
Source : shutterstock.com

Pourquoi consulter le Plan Local d’Urbanisme avant la pose ?

Le PLU (Plan Local d’Urbanisme) est incontournable, même si vous n’avez pas besoin d’une autorisation pour la pose d’un portail. Ce document sert à superviser et à harmoniser les travaux d’aménagement dans la commune. Par conséquent, la mairie est particulièrement stricte par rapport au respect du plan d’urbanisme en place. Et il vaut mieux suivre les consignes en la matière.

En cas de non-respect du PLU, vous risquez d’être obligé d’enlever votre nouveau portail et de rétablir l’aspect initial de la clôture. Vous devrez par ailleurs réaliser et prendre en charge les travaux de mise en conformité. Des amendes peuvent aussi être prévues par la municipalité. Cela dit, vous pouvez éviter ces désagréments en consultant au préalable le plan local d’urbanisme. Le PLU peut, par exemple : 

  • Imposer une couleur précise pour les portails des habitants de la commune.
  • Indiquer les dimensions autorisées (hauteur, largeur, maximale ou minimale) ;
  • Lister les matériaux recommandés ou interdits ;
  • Définir un style particulier à respecter ou à proscrire…

En définitive, l’idée est d’empêcher une maison ultramoderne d’affecter le charme d’un environnement globalement rustique. De même, le rendu visuel d’une commune dynamique risque d’être impacté par une installation au style trop différent. L’enjeu est d’autant plus important près des sites historiques ou des monuments.